ACTUALITES


ENSEMBLE PRÉSERVONS NOS SITES DE PRATIQUES DE SPORTS DE NATURE

Immersion dans la nature, beauté des paysages, richesse des parcours motivent nos pratiques.

En sillonnant le territoire à longueur d'année nous pouvons aider les gestionnaires d'espaces en les informant des problèmes existants. Quels que soient notre activité et notre niveau de pratique, Suricate s'adresse à nous tous.

Préservons la qualité de nos sites, de nos espaces, de nos spots. Rejoignez la communauté des sentinelles des sports de nature !

Signalez les dégradations constatées en randonnée. Téléchargez l'appli sur votre téléphone!

De nouvelles fonctionnalités pour l'application Suricate

Le réseau Suricate a effectué une mise à jour de son application afin d'optimiser l'efficacité de cet outil mis au service des passionnés des activés de nature. La capacité de signalisation et la couverture réseau sont entre autres les différentes fonctionnalités qui ont été améliorées.

Les principaux axes de ce renouveau de l'application sont : une ergonomie simplifiée pour faciliter les signalements, une géolocalisation plus précise et une visualisation sur un fond de carte IGN ou une photo aérienne pour une prise en charge efficace et rapide des signalements.

À titre de rappel l'application mobile Suricate a été lancée en 2016, elle permet aux habitués des activités sportives et loisirs de nature de signaler des problèmes rencontrés lors de leurs sorties. Les observations peuvent être de toute sorte : dépôt de déchet illégal, un éboulement, mobilier signalétique détérioré, balisage, environnement etc...Tout élément de gêne répertorié peut être signalé sur l'application. Dans l'éventualité où la personne se trouve dans un endroit sans réseau, elle peut enregistrer la localisation du problème identifié et stocker les photos afin de les transmettre plus tard. En signalant les anomalies, les utilisateurs de l'application participent donc directement à l'amélioration des différents sites d'activités de nature. En 2020, 4141 signalements ont été fait lors de sorties outdoor. Parmi les 96 départements concernés incluant la métropole et les territoires d'outre-mer, Isère, Gard et le Val d'Oise forment le top trois des départements les plus actifs.


L' AJONC DE PROVENCE (par Bernadette)

L'ajonc de Provence (Ulex parviflorus Pourr.) fait partie des plantes méditerranéennes dont la floraison est la plus précoce :

dès le mois de janvier, en même temps que le romarin et le mimosa, il parsème le maquis et la garrigue de touffes jaune doré hérissées d'épines très pointues. Il appartient au genre Ulex et à la famille des Fabacées (ou Légumineuses).

Il est connu en Languedoc et en Provence sous les noms d'argelàs, argelat ou argeràs, également donnés au genêt épineux (Genista scorpius).

Nom catalan : gatosa. Castillan : tojo, aulaga morisca. Autre nom vernaculaire français : ajonc à petites fleurs.



La FFRandonnée va lancer son application mobile MaRando !

C'est une annonce qui risque de marquer d'une pierre blanche l'année 2022 tant elle était attendue par la communauté des randonneurs. C'est désormais officiel, la FFRandonnée va lancer son application mobile dès cet été !

« MaRando » : l'application mobile qui va rendre service aux randonneurs

La FFRandonnée, acteur majeur de la randonnée depuis 75 ans, s'est associée à la société Cirkwi, opérateur reconnu dans le monde des applications outdoor, pour créer sa nouvelle application.

Accessible sur toutes les plateformes (App Store et Google Play), l'application qui s'appellera « MaRando » sera destinée à l'ensemble des pratiquants, licenciés ou non, et répertoriera les itinéraires homologués et labellisés, marque de fabrique de la FFRandonnée qui fait sa réputation depuis sa création en 1947, mais surtout gage de qualité pour ses futurs utilisateurs.

Une application dont la sortie prochaine répondra aux nouveaux besoins exprimés par les randonneurs, débutants comme confirmés, de plus en plus adeptes des outils numériques et de leur smartphone pour partir sur les sentiers, et désireux de découvrir le territoire français dans les meilleures conditions de sécurité.

Une application gratuite aux fonctionnalités incontournables pour s'en aller randonner

Le cœur du service de l'application sera 100% gratuit et destiné à permettre aux randonneurs de rechercher des parcours labellisés FFRandonnée et orientés selon sa géolocalisation, ainsi que de disposer d'un guidage GPS, ce afin d'être certain de suivre les bonnes balises !

D'autres fonctionnalités enrichiront l'application, notamment la possibilité de télécharger les randofiches et les traces GPX, ou encore d'accéder à l'ensemble des points d'intérêts jalonnant les parcours.

L'offre devrait s'étoffer quelques semaines après son lancement et comporter des fonctionnalités supplémentaires accessibles gratuitement à tous les membres affiliés à la FFRandonnée ou sous la forme d'une offre premium pour les non adhérents. À noter que le SCAN 25® sera lui disponible, dès le lancement, en version premium et à un prix attractif.

Autant de nouvelles qui laissent augurer un bel été sur les sentiers de randonnée français !



Le programme numérique de la FFRandonnée

Afin d'assurer au mieux ses missions et faciliter la pratique pour les randonneurs, la FFRandonnée s'est lancée dans un projet dit 'numérique'. Il s'agit plus particulièrement de construire des outils communs, accessibles depuis Internet, ayant pour finalité de :

  • Gérer plus efficacement le réseau d'itinéraires agréés et homologués qu'elle aménage et entretient
  • Faire collaborer l'ensemble de ses équipes (baliseurs, animateurs, responsables d'associations...)
  • Faire participer la communauté des randonneurs pour la veille sur les sentiers et la qualification des données (signalement d'une modification d'un tracé suite à des intempéries, envoi de photos sur le terrain, évaluations de la difficulté des parcours, etc.).

Pour les randonneurs, cette ambition se traduit par la volonté de rendre la pratique plus interactive en offrant un confort dans :

  • La recherche et la préparation de son itinéraire (accès, services proposés dans les alentours, difficulté du circuit...)
  • La pratique de l'itinéraire avec un tracé sécurisé et fiable
  • La connaissance du milieu et du patrimoine avec des informations qualifiées à consulter en chemin
  • suite de l'article

LA COTATION DES RANDONNEES par la FFRP

Harmonisation des informations

Les disciplines sportives et tout particulièrement les sports de nature ont coutume d'avoir des systèmes d'évaluation de la difficulté ... Eaux vives, ski, escalade, alpinisme autant de sports ou de loisirs sportifs ayant chacun leur propre cotation. Il existait jusqu'à présent une multitude de façon de coter la difficulté d'une randonnée pédestre.

Chaque site internet de téléchargement de trace GPS, chaque éditeur de guide de rando ou chaque voyagiste propose sa méthode. Il n'y pas de référence en la matière, ce qui génère des erreurs d'appréciations et parfois des choix d'itinéraires aux conséquences fâcheuses notamment pour les débutants. La mise en place d'un système de cotation faisant référence au plan national permet d'éviter ces écueils...

cliquez sur la photo pour la suite de l'article


La FFRandonnée veut participer aux décisions sur des jours « sans chasse »

Accueil > S'informer > Actualités > La FFRandonnée veut participer aux décisions sur des jours « sans chasse ».

Faut-il interdire la chasse, la limiter comme dans certains pays européens ? Comment assurer la protection des promeneurs et randonneurs lors des périodes de chasse ? Brigitte Soulary, présidente de la Fédération française de la randonnée pédestre apporte un éclairage précis sur la position de la Fédération et les actions envisagées à court et long terme.

Publié le 23 février 2022

Suite au dramatique accident de chasse qui a couté la vie à une jeune randonneuse de 25 ans lors d'une balade sur un sentier balisé dans le Cantal samedi 19 février dernier, le sentiment d'insécurité des baladeurs et randonneurs n'a jamais été aussi fort et le partage de la nature entre ses différents utilisateurs est à nouveau au-devant de la scène.

Faut-il interdire la chasse, la limiter comme dans certains pays européens ? Comment assurer la protection des promeneurs et randonneurs lors des périodes de chasse ? Brigitte Soulary, présidente de la Fédération française de la randonnée pédestre, qui est intervenue sur ces différents thèmes dans plusieurs médias depuis novembre dernier, souhaitait apporter un éclairage précis sur la position de la Fédération et les actions envisagées à court et long terme.

Selon vous, une règlementation plus stricte de la chasse est-elle nécessaire par les pouvoirs publics et quelles sont vos recommandations ?

BS : « La réglementation existe, les chasseurs doivent avoir un permis et les règles de sécurité sont précises. Elles doivent impérativement être respectées par tous. Plutôt que de créer de nouvelles lois, appliquons déjà ce qui est en vigueur. Néanmoins nous demandons les évolutions suivantes : limiter la portée et la puissance des armes utilisées pour chasser le gros gibier et lors des battues - véritables « armes de guerre », moduler l'âge du permis -16 ans actuellement- en fonction de la puissance de l'arme et interdire la consommation d'alcool au cours de la chasse.

La FFRandonnée a une mission de service public, représenter et défendre les randonneurs auprès des organes de l'Etat : quelles sont les actions concrètes engagées aujourd'hui par la Fédération, en concertation avec les pouvoirs publics et autres associations et fédérations des sports de nature pour permettre aux randonneurs et baladeurs de randonner sans appréhension lors des périodes de chasse et éviter que ce type d'accident ne se reproduise ?

BS : « La FFRandonnée a été auditionnée par la commission sénatoriale de la sécurisation de la chasse. Nous y avons défendu une position de tolérance, de partage des espaces publics par tous les pratiquants outdoor, y compris les chasseurs, dans le respect mutuel. Néanmoins les chasseurs sont les seuls utilisateurs armés et qui mettent en danger, de ce fait, les autres pratiquants. Nous ne pouvons ignorer les craintes des promeneurs licenciés ou non et les incidents qui surviennent régulièrement et qui entretiennent ces peurs.

Nous participons activement avec d'autres fédérations aux discussions avec les responsables politiques, pour y faire entendre notre position de défense des pratiquants et, ensemble peser sur une certaine évolution de la règlementation et surtout de son application. Nous souhaitons inclure la sécurisation de la pratique dans les discussions que nous avons avec les chasseurs. Dans les territoires, certains comités FFRandonnée ont élaboré en lien avec les fédérations de la chasse locales, des chartes de bonne pratique, des documents d'informations communs de partages des espaces et de sensibilisation « chasseurs randonneurs » ; les réalisations comme le partage des informations sur les dates de chasse, la connaissance des autres pratiques, les recommandations rédigées ensemble sont facteur de compréhension et ont pour but d'améliorer la sécurité de tous. »

Madame Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique a récemment déclaré être favorable à des « jours sans chasse » décidés « territoire par territoire » et appelle à une réflexion collective dans ce sens. Quelle position la Fédération va-t-elle prendre vis-à-vis de ces propositions ?

BS : « La question de jours sans chasse est posée. Les forêts domaniales sont déjà interdites à la chasse le dimanche sur notre territoire, dans d'autres pays certains jours sont « sans chasse » comme les dimanches en Angleterre depuis 1831. Cette éventualité est ouverte : pourquoi pas pendant les vacances scolaires et certains dimanches ? Nous proposons également la mise en place de secteurs et sentiers interdits à la chasse et de façon permanente. »


Une randonnée unique:

la PACIFIC CREST TRAIL

  • 2.652 miles (4.270 km)
  • Dénivelé positif cumulé: 128 à 149 km selon les sources !





  • QUIZZ FFRP

    ETES VOUS UN(E) BON(NE) RANDONNEUR(SE) ?

    Comptabilisez vos réponses positives (un oui est égal à un point) et reportez-vous à la grille ci-dessous
    Si vous avez répondu "oui" à tous les critères mentionnés en gras, vous randonnez déjà dans les meilleures
    conditions de sécurité
    De 0 à 6 :
    Vous n'êtes pas prêt à vous engager sur un itinéraire de randonnée
    De 7 à 12 :
    Vous avez encore un sérieux effort d'information et de préparation à faire !
    De 13 à 18 :
    On sent que vous commencez à avoir de l'expérience !
    De 19 à 24 :
    Bravo ! Vous êtes un randonneur averti Bon itinéraire !
    Le contenu de cette grille est issu d'une première réflexion menée par un groupe de travail à l'occasion du
    stage "Montagnes sûres" qui s'est tenu en août 2004 dans les Pyrénées dans le cadre d'une coopération entre
    la Fédération Française de la Randonnée Pédestre, la Federacion Espanola de Deportes de Montana y Esca-
    lada, la Federaçao de Campismo e Montanhismo de Portugal et avec le soutien de Gaz de France
    Pour vous aider à préparer votre randonnée, n'hésitez pas à consulter le site Internet de la Fédération Française
    de la Randonnée Pédestre : www.ffrandonnee.fr

    Compostelle en partant d'Arles (article FFRP)

    Êtes-vous un expert de la rando itinérante ?

    Entreprendre une itinérance à pied ne doit pas se faire sans une préparation physique, mentale et logistique bien menée, sous peine de rapidement déchanter. MonGR vous propose de tester vos connaissances sur les bonnes pratiques de la randonnée itinérante !

    cliquez sur la photo pour accéder au QUIZZ

    Choisir ses chaussures de randonnée :

    le b.a.-ba de tout grand marcheur

    article du site mongr.fr


    Tous droits réservés Association LA MARMOTTE 12/2021 - 12/2022