EXCEPTIONNEL !!!!

ÉVÈNEMENT UNIQUE QUI N'ARRIVE QUE TRÈS RAREMENT

La configuration orbitale et météorologique de la Terre sera exceptionnelle ce lundi.

Elle nous permettra de voir le Mont Blanc depuis la Barthelasse , voir les explications ci jointe

Le meilleur moment pour l'apercevoir sera à 20h08 (coucher du soleil)

Ici l'eau est remplacée par les particules, gouttelettes, et cristaux H2O en suspension formant les nuages.

Cette déviation s'explique par le changement de vitesse de la lumière, car la vitesse de la lumière varie d'un milieu transparent à un autre. On dit que ces milieux transparents ont des indices de réfraction différents.

L'indice de réfraction est une valeur indiquant la capacité qu'a une substance à ralentir ou dévier un rayon lumineux. (ici les nuages)

L'équation pour déterminer l'indice de réfraction absolu d'un milieu donné est:
n=c/v

n représente l'indice de réfraction
c représente la vitesse de la lumière dans le vide (c=299 792 458 m / s)
v représente la vitesse de la lumière dans le milieu donné

Cette propriété optique est largement utilisée dans les fibres optiques pour les télécommunications, et en fibroscopie dans le domaine médical.

Cyanotype pris le 1/4/1854 par Gérard Mandesécaille depuis l'île de la Barthelasse (temps de pose très long près de 15 minutes) .

Le cyanotype est un procédé photographique monochrome négatif ancien, par le biais duquel on obtient un tirage photographique bleu de Prusse, bleu cyan. Cette technique a été mise au point en 1842 par le scientifique et astronome anglais John Frederick William Herschel.

Extraite de l'expo au Musée Bleu en 2014 (voir ci dessous)

source: Gilbert BEAUGÉ, La Photographie en Provence (1839-1895), Marseille, Jeanne Lafitte, 1995, 176 p., 227 ill. NB & coul., bibl., ind. 24 x 32 cm, 176 p., relié sous jaquette. 234 photographies en bichromie et gravures en couleurs

Le mont Blanc de la Barthelasse en 2024 à 20h08
Le mont Blanc de la Barthelasse en 2024 à 20h08

"L'histoire de la photographie n'existe que de façon fragmentaire, parcellaire. On en connaît les épisodes les plus marquants, les réussites les plus exemplaires. Les photographies qui ont pour cadre des grandes capitales occidentales sont privilégiées par rapport à celles des régions périphériques, les périodes tardives par rapport aux périodes primitives et les recherches esthétiques ou formelles par rapport aux travaux d'illustration. Les premières photographies documentaires dans les provinces sont donc trois fois pénalisées. L'objet de cet ouvrage est de décrire les formes de cette rencontre entre une technique de la représentation, la photographie, et un espace singulier, la Provence. Son propos est aussi de remonter jusqu'aux sources les plus primitives de cette rencontre et de tisser des liens entre cette période et celles qui suivront, entre Paris et la province, entre la recherche esthétique et l'enquête documentaire."

Hélène Bocard, la commissaire scientifique de l'exposition, est parvenue à rassembler 140 photos du midi antique prises entre 1840 et 1880.  Photo édouard coulot (La Provence)
Hélène Bocard, la commissaire scientifique de l'exposition, est parvenue à rassembler 140 photos du midi antique prises entre 1840 et 1880. Photo édouard coulot (La Provence)

Tous droits réservés Association LA MARMOTTE 12/2023 - 12/2024